Risque incendie agroalimentaire
Accueil | Blog | Sécurité et Environnement | Les risques incendie dans l’agroalimentaire

Les risques incendie dans l’agroalimentaire

Tiphaine - 19/06/2024

40% des sinistres dans le secteur agroalimentaire sont causés par des incendies. Ils sont principalement de nature électrique, humaine et liés au travail de point chaud. Des mesures de prévention existent afin de limiter les risques d’incendie dans le secteur agroalimentaire.

Quelles solutions préventives mettre en place ?


1. LES TYPES DE RISQUES INCENDIE DANS L’AGROALIMENTAIRE

LES DANGERS LIÉS AUX PROCESSUS DE FABRICATION

Dans le secteur agroalimentaire, divers procédés industriels peuvent présenter des risques significatifs d’incendie. Ces procédés incluent la cuisson, la friture, le séchage, le broyage, la gestion des produits chimiques, le traitement thermique, la réfrigération et l’emballage.

Cuisson

La cuisson est un procédé fondamental qui utilise divers équipements pour chauffer les aliments à des températures spécifiques, afin de les rendre comestibles, savoureux et sûrs pour la consommation. Les équipements de cuisson couramment utilisés incluent :

  • Fours : utilisés pour la cuisson de produits de boulangerie, de pâtisseries, de viandes et de légumes.
  • Poêles : utilisées pour saisir, griller et cuire des aliments sur une surface chauffée.
  • Grills : utilisés pour griller des viandes, poissons et légumes.
  • Cuisinières : comprenant des brûleurs à gaz ou électriques pour diverses méthodes de cuisson.

Risque d’incendie
La surchauffe des huiles et graisses est un risque majeur. Lorsqu’elles atteignent des températures critiques, elles peuvent s’enflammer. Le point d’éclair est la température à laquelle elles émettent suffisamment de vapeurs pour s’enflammer au contact d’une flamme ou d’une étincelle.

Friture

La friture implique l’immersion des aliments dans de l’huile chaude pour obtenir des textures croustillantes et des saveurs distinctes. Les équipements utilisés incluent :

  • Friteuses : conçues pour chauffer l’huile à des températures élevées (environ 175°C à 190°C) et y plonger les aliments.
  • Bains d’huile : grands récipients utilisés pour frire en continu de grandes quantités de produits.

Risque d’incendie
Les éclaboussures d’huile chaude représentent un véritable danger. Lorsqu’une huile chaude éclabousse sur une source de chaleur ou un équipement électrique, cela peut provoquer un feu d’huile. Ces feux sont particulièrement dangereux car ils ne doivent pas être éteints avec de l’eau.

Séchoirs et évaporateurs

Les séchoirs présentent des risques d’incendie dans le secteur de l’agroalimentaire car ils sont utilisés pour éliminer l’humidité des produits alimentaires, augmentant ainsi leur durée de conservation et facilitant leur manipulation. Ils sont couramment utilisés pour :

  • Produits céréaliers : séchage des grains, céréales, farines, etc.
  • Fruits et légumes : déshydratation des fruits et légumes pour produire des aliments secs.
  • Produits carnés : séchage des viandes pour des produits tels que la viande séchée.

Quant aux évaporateurs, ils sont utilisés pour concentrer les liquides alimentaires en éliminant l’eau par évaporation. Ils sont essentiels dans des procédés tels que :

  • Lait : concentration du lait pour produire du lait condensé ou en poudre.
  • Jus de fruits : concentration des jus pour des produits concentrés.
  • Soupe et sauces : épaississement des soupes et sauces pour réduire le volume et augmenter la durée de conservation.

Risque d’incendie
La surchauffe des équipements de séchage et d’évaporation est un risque. Lorsque les séchoirs ou évaporateurs fonctionnent à des températures trop élevées, ils peuvent provoquer des incendies. Les sources de surchauffe incluent :

  • Défaillance des systèmes de contrôle de température : les thermostats et capteurs peuvent mal fonctionner.
  • Accumulation de chaleur : mauvaise ventilation ou obstructions dans le système.
  • Matériaux inflammables : présence de particules inflammables dans les produits séchés.

Mélange et broyage

Le mélange est un procédé essentiel pour combiner divers ingrédients afin d’obtenir un produit alimentaire homogène. Il est utilisé pour :

  • Produits de boulangerie : mélange de farine, sucre, levure et autres ingrédients.
  • Produits laitiers : mélange de lait, crème et autres additifs pour produire des yaourts, fromages, etc.
  • Plats préparés : mélange de viandes, légumes et sauces pour des plats cuisinés.

Le broyage, quant à lui, permet de réduire les matières premières en particules plus fines, facilitant ainsi leur transformation ultérieure. Il est appliqué dans :

  • Moulins à farine : broyage des grains pour produire de la farine.
  • Mélanges d’épices : réduction des épices en poudre fine.
  • Produits carnés : hachage des viandes pour produire des saucisses, pâtés, etc.

Risque d’incendie
Les équipements de mélange et de broyage peuvent générer des étincelles et de la chaleur par friction, ce qui peut provoquer des incendies. Les principales sources de risques incluent :

  • Contact métal sur métal : les pièces métalliques des équipements peuvent produire des étincelles lorsqu’elles se frottent les unes contre les autres.
  • Surchauffe des équipements : l’utilisation intensive et la mauvaise maintenance des équipements peuvent entraîner une surchauffe.

Traitement thermique

Le traitement thermique est utilisé pour chauffer les aliments à des températures élevées afin de tuer les micro-organismes pathogènes et d’augmenter la durée de conservation des produits. Les principales méthodes incluent :

  • Pasteurisation : chauffage à des températures modérées pour tuer les bactéries sans altérer les qualités nutritionnelles et organoleptiques des aliments.
  • Stérilisation : chauffage à des températures très élevées pour éliminer tous les micro-organismes, permettant une conservation longue durée.
  • Cuisson sous vide : chauffage des aliments scellés dans des sacs sous vide à des températures précises pour une cuisson uniforme.

Risque d’incendie
La surchauffe des équipements de traitement thermique représente un danger. Lorsque les équipements fonctionnent à des températures trop élevées ou en cas de défaillance, ils peuvent provoquer des incendies. Les principales sources de risques incluent :

  • Défaillance des systèmes de contrôle de température : les thermostats et capteurs peuvent mal fonctionner, entraînant une surchauffe.
  • Accumulation de chaleur : mauvaise ventilation ou obstructions dans le système de traitement thermique.

Réfrigération et congélation

La réfrigération est utilisée pour maintenir les aliments à des températures basses, ralentissant ainsi la croissance des bactéries et prolongeant la durée de conservation des produits. Ils sont couramment utilisés pour les :

  • Produits laitiers : maintenir le lait, les yaourts et les fromages à des températures sûres.
  • Viandes et poissons : conserver les viandes et poissons frais.
  • Fruits et légumes : garder les fruits et légumes frais et croquants.

La congélation est, quant à elle, utilisée pour maintenir les aliments à des températures très basses, arrêtant presque complètement la croissance des bactéries. Ils sont utilisés pour :

  • Produits surgelés : conserver les légumes, les fruits, les viandes, les poissons et les plats préparés surgelés.
  • Produits de boulangerie : stocker les pains et pâtisseries surgelés.

Risque d’incendie
Les systèmes de réfrigération et de congélation utilisent divers réfrigérants qui peuvent être inflammables ou réactifs. Les principales sources de risques incluent :

  • Fuites de réfrigérants inflammables : les réfrigérants comme les hydrocarbures (propane, isobutane) sont inflammables et peuvent s’enflammer en présence d’une source d’ignition.
  • Réactions chimiques dangereuses : certains réfrigérants peuvent réagir chimiquement avec d’autres substances, provoquant des incendies ou des explosions.

LES AUTRES DANGERS

D’autres risques existent mais ne sont pas liés aux méthodes de fabrication ou aux matériaux utilisés directement.

Accumulation de poussières

Les produits séchés ou broyés peuvent créer des particules fines qui, lorsqu’elles sont en suspension dans l’air, peuvent devenir explosives. Une accumulation de poussière peut :

  • Former des mélanges explosifs : les poussières fines peuvent devenir explosives lorsqu’elles sont en suspension et exposées à une source d’ignition.
  • Obstruer les systèmes : les conduits obstrués par la poussière augmentent les risques de surchauffe.

Produits chimiques

Dans le secteur agroalimentaire, divers produits chimiques sont utilisés pour le nettoyage, la désinfection et certains procédés de production. Ces produits incluent :

  • Désinfectants : contenant souvent de l’alcool, des peroxydes et d’autres agents chimiques pour éliminer les bactéries et contaminants.
  • Détergents et solvants : utilisés pour nettoyer les surfaces, les équipements et les installations. Certains de ces produits sont hautement inflammables.
  • Produits de maintenance : lubrifiants, solvants et autres produits utilisés pour l’entretien des machines.

Ainsi, le mélange inapproprié de certains produits chimiques peut provoquer des réactions chimiques dangereuses, entraînant des risques d’incendie.

Risques électriques

Les risques électriques restent également omniprésents dans ce secteur. Ils incluent les surcharges, les courts-circuits, les équipements défectueux, l’utilisation incorrecte des rallonges électriques, la mauvaise ventilation des équipements et la présence de matériaux inflammables à proximité des installations électriques. Ces risques peuvent provoquer des surchauffes, des étincelles et des incendies graves.


2. Les différentes mesures de prévention

GESTION DE LA POUSSIÈRE INFLAMMABLE

La gestion de la poussière inflammable est un des premiers points à prendre en compte pour prévenir les risques d’incendie dans le secteur agroalimentaire. Installer des systèmes efficaces d’extraction de poussière permet d’éviter l’accumulation de particules inflammables, réduisant ainsi les risques d’explosion.

De plus, un nettoyage régulier des équipements et des installations est également essentiel pour éliminer toute accumulation de poussière qui pourrait devenir dangereuse.

Enfin, l’utilisation de détecteurs/capteurs pour surveiller en continu les niveaux de poussière dans l’air ou la température permet de détecter rapidement les situations à risque et de prendre des mesures correctives immédiates, renforçant ainsi la sécurité globale des installations.

CONTRÔLE DE LA TEMPÉRATURE

Utiliser des thermostats précis pour surveiller et réguler les températures des huiles et graisses permet de prévenir les risques de surchauffe. Il ne faut jamais laisser les équipements de cuisson sans surveillance lorsqu’ils sont en fonctionnement. Cela permet de diminuer considérablement les risques d’incendie. De plus, des extincteurs spécifiques aux feux de cuisine doivent être présents à proximité des zones de cuisson et de friture afin d’assurer une intervention rapide en cas d’incendie.

DÉTECTION ET EXTINCTION

La détection précoce des incendies permet de minimiser les dommages et d’assurer la sécurité dans les sites agroalimentaires. L’installation de systèmes de sécurité incendie constitue une première ligne de défense essentielle. Les détecteurs de fumée et de chaleur doivent être placés en priorité dans les zones stratégiques du site.

En complément des détecteurs de fumée et de chaleur, l’utilisation de systèmes de vidéosurveillance équipés de capteurs de chaleur offre une protection supplémentaire. Les caméras thermiques peuvent détecter les points chauds invisibles à l’œil nu et signaler les anomalies de température, indiquant ainsi un risque imminent d’incendie.

Enfin, il est également recommandé d’installer des systèmes d’extinction automatique dans les zones à risque, comme les armoires électriques et les locaux TGBT ou TGHT.

FORMATION DU PERSONNEL

La formation des employés est essentielle pour assurer la sécurité incendie dans l’agroalimentaire. Des formations régulières du personnel garantissent que chaque employé sache comment réagir efficacement en cas d’incendie. Ces formations incluent :

En outre, instaurer une culture de la sécurité au sein de l’entreprise est tout aussi importante. Pour instaurer cette culture, il est important de sensibiliser et d’impliquer les employés aux risques d’incendie spécifiques à leur environnement de travail et de leur fournir les connaissances nécessaires pour identifier et signaler les dangers potentiels. Encourager les rapports d’incidents et les retours d’expérience permet de détecter rapidement les problèmes et de mettre en place un plan d’actions correctifs avant qu’ils ne conduisent à des situations dangereuses.


À retenir

A retenir

Les risques incendie dans l’agroalimentaire sont nombreux. Une sécurité incendie efficace pour ce secteur repose donc sur une détection précoce, une formation continue et une sensibilisation rigoureuse des employés. L’installation de systèmes de sécurité incendie, de caméras thermiques et de dispositifs d’extinction automatique constitue une base essentielle pour minimiser les risques. En parallèle, la formation régulière du personnel et l’instauration d’une culture de la sécurité permettent de renforcer la réactivité et l’efficacité en cas d’incendie, assurant ainsi la protection des vies et des biens.