UMOPI avec feu
Accueil | Blog | UMOPI | Comment fonctionne l’Unité Mobile de Première Intervention ?

Comment fonctionne l’Unité Mobile de Première Intervention ?

Laureen - 27/03/2023

Conçue et développée par nos spécialistes en RIA et notre bureau d’études, l’Unité Mobile de Première Intervention (UMOPI) est une alternative à l’installation de RIA. Disposant d’équipements de sécurité pour intervenir sur les feux de classe A et B, elle est dotée d’une réserve d’eau, d’un dévidoir incendie, d’une motopompe puissante et d’une lance, le tout fixé sur un châssis.

Facilement transportable grâce à son chariot élévateur, son principal objectif est d’agir rapidement et de manière efficace sur un départ de feu, en attendant l’arrivée des secours.

Comment fonctionne l’UMOPI ? Quels sont les bons gestes à adopter ?


1

CHOISIR SON Unité mobile

LES DIFFÉRENTS MODÈLES

L’Unité Mobile de Première Intervention (UMOPI) est élaborée en fonction des besoins propres, des spécificités du site et surtout des biens à protéger. Elle se décline ainsi en plusieurs modèles avec différentes puissances, différentes options afin de répondre aux problématiques rencontrées dans tous les secteurs d’activité (les secteurs du bois, du recyclage, du papier…). L’UMOPI peut être conçue avec une cuve d’eau de 1000L ou 2000L.

AVEC EAU

Sur feux de classe A

AVEC ÉMULSEUR

Sur feux de classe B (alcools et solvants)

AVEC ADDITIF BIODÉGRADABLE

Sur feux de classe A et B (hydrocarbures)

L’ANTIGEL

En outre, pour lutter contre les risques de gel, il peut être judicieux de prendre l’option avec antigel biodégradable, en fonction du lieu où sera stockée l’Unité Mobile.

LA HOUSSE

Une housse de protection de l’UMOPI est recommandée contre les facteurs externes : intempéries, lumière, poussières, environnement…

En effet, s’équiper d’une housse permet de limiter la pénétration des UV dans la cuve à eau et donc de limiter le développement d’algues. Ce phénomène causé par la stagnation de l’eau, et conjugué aux rayons de lumière, peut créer des dysfonctionnements internes (filtres bouchés, blocage du moteur thermique etc.).


2

Mode d’emploi DE L’UMOPI

UMOPI est très simple d’utilisation ! Toutes ces informations vous seront également communiquées à la livraison de votre unité mobile.

Voici nos principales indications en cas de départ de feu.

PREMIERS GESTES

  1. Retirer la housse de protection de l’UMOPI (option).
  2. Avec un chariot élévateur, transporter l’unité mobile jusqu’au lieu d’incendie.
  3. Mettre en route la motopompe (s’appuyer sur la procédure papier, fixée à l’appareil).
  4. Déverrouiller le dévidoir de votre appareil et tirer le tuyau.
  5. Ouvrir la lance puis régler le jet d’eau.
Motopompe (moteur thermique)
Lance à incendie

AVEC L’OPTION ADDITIF OU ÉMULSEUR

Sur les modèles d’UMOPI avec additif/émulseur, quelques étapes supplémentaires sont nécessaires.

La canne de puisage

  1. Plonger la canne de puisage dans le produit (additif ou émulseur).
  2. Déverrouiller la vanne de puisage qui se présente sous l’aspect d’une petite poignée à déverrouiller.

InformationUne fois à l’intérieur du bidon d’émulseur/d’additif, la canne de puisage vient aspirer le produit pour le mélanger à l’eau et créer le mélange.

Canne de puisage
Vanne de puisage

Le jet d’eau

La lance pour les UMOPI avec émulseur/additif est spécifique car elle vient également aspirer de l’air qui se mélange au produit pour créer la mousse permettant d’éteindre le feu.

Lance Incendie

APRRES UTILISATION

Sans option

  1. Enrouler le tuyau
  2. Verrouiller le dévidoir.
  3. Eteindre votre appareil (la motopompe).
  4. Ouvrir la lance pour faire chuter la pression.
  5. Refermer la lance.
  6. Remettre la housse (option).

Avec option

  1. Retirer la canne de puisage.
  2. Plonger la canne dans un sot d’eau claire.
  3. Activer le jet d’eau jusqu’à ce l’eau soit limpide.
  4. Enrouler le tuyau.
  5. Verrouiller le dévidoir.
  6. Fermer la vanne de puisage.
  7. Eteindre votre appareil (la motopompe).
  8. Ouvrir la lance pour faire chuter la pression.
  9. Refermer la lance.
  10. Remettre la housse (option).
  11. Contacter SECURIPRO pour faire le point sur le niveau de l’émulseur/antigel/additif.

3

Entretenir son UMOPI

Prévenir le risque incendie c’est aussi entretenir les dispositifs que l’on possède. L’efficacité de votre UMOPI dépend également de son entretien. Plusieurs maintenances sont recommandées, réalisées ou non par un prestataire externe.

SURVEILLANCE MENSUELLE

Nous recommandons une surveillance mensuelle de l’UMOPI, en la démarrant et en faisant un contrôle visuel de l’ensemble de l’appareil.. Cela vous permettra de vérifier l’état de fonctionnement de la motopompe et surveiller qu’il n’y ait pas d’éventuel défaut mécanique.

MAINTENANCE ANNUELLE

Il est également préconisé d’effectuer une maintenance annuelle, réalisée par un professionnel. Cette prestation prévoit en principe un essai de fonctionnement, un test de la lance, la vérification que l’eau coule correctement… En résumé, des test plus techniques. Par ailleurs, le prestataire pourra opérer des maintenances sur le moteur thermique, zone à plus gros risque.

MAINTENANCE QUINQUENNALE

Enfin, la maintenance quinquennale est quant à elle, suggérée afin de vérifier et surtout réaliser les vidanges et nettoyer voire remplacer les filtres de l’appareil. Généralement, un nettoyage de la cuve et un remplissage est prévu.


À retenir

A retenir
  • Le modèle de l’Unité Mobile de Première Intervention est défini en fonction des zones à protéger.
  • La procédure de démarrage est très simple et très bien illustrée sur l’UMOPI.
  • Des vérifications et maintenances régulières sont préconisées pour éviter tout défaut mécanique.
fond securipro